Règlementation

La réglementation dans les grandes lignes

Les produits d’entretien sont soumis à la réglementation européenne.

Voici quelques dates importantes :

- 2001: La CEE(Communauté économique européenne)publie un « livre blanc » dans lequel elle dévoile les axes d’une future réforme concernant les substances chimiques.

- 2007: Naissance de « R.E.A.C.H »(prononcer « ritche »): la nouvelle réglementation européenne. REACH signifie : recherche enregistrement, évaluation, autorisation- restriction des produits chimiques. Elle vise à limiter la commercialisation de certaines molécules pressenties comme dangereuses.

-Ces 60 dernières années

Ce sont en effet plus de 100 000 ( !)molécules chimiques qui auraient été mises en circulation…

-Ce n’est qu’en 1981 qu’une 1ere réglementation est apparue pour commencer à évaluer certaines molécules et leur impact.Mais elle n’est pas rétro-active, ce qui signifie que 90°/° des molécules utilisées au quotidien et commercialisées bien avant n’ont pas été prises en compte apparemment.

-Depuis

EN TERME D AVANCEE

On peut noter aujourd’hui l’obligation pour les fabricants d’afficher (sur l’étiquette) 26 substances reconnues allergènes (dès lors qu’elles représentent plus de 0,01°/° du produit)

EN TERME DE CONTROVERSE

Les associations écologistes estiment que les CMR substances potentiellement dangereuses devraient immédiatement être retirées du marché et que le projet REACH a été trop édulcoré sous la pression des lobbies industriels.

*CE QUI QUESTIONNE

-Si la réglementation impose de signaler par un symbole de danger (voir page…….)les produits définis comme « irritants ou corrosifs », si certaines molécules ont finalement été interdites, ce n’est pas le cas de toutes les substances identifiées comme dangereuses ! Plutôt que d’interdire, la règlementation « encadre la maîtrise des risques »et détermine des « conditions d’utilisation acceptables »…

-Si depuis 2004 la nouvelle réglementation impose aux fabricants de mettre à disposition la composition totale des ingrédients composant le produit (via l’emballage ou internet)en réalité pour le consommateur il est difficile d’accéder à l’information et quasi impossible d’en comprendre le contenu…

 

Les commentaires sont fermés.