3-DENTIFRICE

COMPRENDRE

ON REGRETTE

Un certain nombre de dentifrices contiennent des substances aggressives décriées: bases détergentes « dures », agents antimicrobien, aromes, conservateurs etc(tels que : SLS, Triclosan, parabènes,huile essentielle de menthe poivrée, parabènes, formaldéhyde, nanoparticules de dioxyde de titane…)La capacité d’absorption des muqueuses buccales étant 2 fois plus importantes que celles de la peau, c’est une voie d’ingestion non négligeable de toutes ces substances.

*En France, le fluor incorporé aux dentifrice fait régulièrement polémique(effets sur la santé à trop haute doses)

-les enfants de moins de 6 ans doivent utiliser des dentifrices de concentration inférieure ou égale à 45 mg de fluor/100 g (attention il y a aussi du fluor dans les chewing-gums,l’eau, le sel, l’alimentation)

-pour les enfants de 6 à 12 ans, les dentifrices dosés à plus de 150 mg de fluor/100 g peuvent être utilisés

IDEE RECUE

Non, la menthe n’est pas incompatible avec un traitement homéopathique, contrairement à l’idée répandue (qui résulterait d’une mauvaise compréhension des écrits de Hahnemann).

BONNE NOUVELLE

*Globalement, la réglementation européenne nous protège !

Attention donc aux dentifrice à « bas prix » fabriqués en dehors de l’Europe (ex : provenant de Chine)et qui ne sont pas soumis aux mêmes réglementations(pas toujours conformes) .On constate la présence possible d’ingrédients hautement toxiques tels que le diéthylène glycol (« DEG »)utilisée par ailleurs dans la fabrication de l’antigel !

AGIR

OPTION 1 « ON N’EST PAS ECOLO MAIS ON EST CURIEUX !

-Je décide de réduire les doses de dentifrice utilisées

-J’apprends à mon enfant à doser correctement son dentifrice sur la brosse à dents :

*pour un tout petit l’équivalent d’un grain de riz suffit

*l’équivalent d’un petit pois pour les autres (grands y compris !)

*rappel : c’est le geste (et sa fréquence) et non la quantité de produit qui fait l’efficacité du brossage de dents…

-J’insiste sur l’apprentissage du« crachage » et du«rinçage » de la bouche après le lavage de dents !

-Je ne partage pas « ma » brosse à dents, même en famille(pour éviter d’entrer en contact avec les bactéries causant la carie dentaire)

-Je change régulièrement ma brosse à dents (environ 3fois par an)

-Je lui apprends, comme moi, « brosser la langue »aussi, en fin de brossage, car c’est une source important des bactérie carbogènes

-Et pour prévenir la carie dentaire, je ne mets l’enfant au lit avec un biberon…

OPTION 2 « ON S’MET AU VERT! »

-J’évite les dentifrices « pour enfant » au gout de bonbon, qu’ils ont envie « d’avaler » plutôt que d’utiliser à bon escient…et privilégie les dentifrices bio, avec peu d’ingredients(les utiliser avec parcimonie)

EXEMPLES DE MARQUES :

pour les grands enfants

-LOGODENT(LOGONA) Gel dentaire T KIDS Menthe douce (Label BDIH)

-DR HAUSCHKA dentifrice orange

-WELEDA gel dentifrice pour enfants

OPTION 3 « ON ASPIRE AU MNIMALISME! »

*Le dentifrice n’est pas du tout indispensable- au début- quand l’enfant ne sait pas bien brosser ses dents, ni bien les rincer ou cracher – il aura d’ailleurs tendance à avaler le produit !

*Le brossage « à vide » suffit ( action mécanique)

« ASTUCE LAVAGE DE DENTS »

Il est déconseillé de fabriquer un « dentifrice maison » pour les enfants !

On a donc recours à d’autres types d’astuces…

*Je me lave les dents en même temps que les enfants…

« Agir avec », plutôt que « faire faire », fonctionne mieux…

*Et pour le coté ludique, retourner le sablier et se laver les dents ensemble « le temps du sable qui coule »permet de communiquer cette « bonne habitude » du brossage de dents « long », efficace !

Les commentaires sont fermés.