4. Petites recettes pour les petits maux.

L’ERYTHEME FESSIER DU NOURRISSON

L’érythème fessier (ou « dermite du siège ») est une inflammation cutanée causée généralement par le contact prolongé de la peau du bébé avec une couche souillée (selles, urine), par une diarrhée ou encore par le contact avec les détergents(ex assouplisseur/substances présentes dans les couches jetables etc.), ou encore des lavages trop fréquents, l’utilisation de lingettes pre-impregnées

Bien qu’il soit bénin (non contagieux) et généralement sans conséquences graves, l’érythème fessier est douloureux. Il est important de traiter rapidement cette dermite car, en l’absence de traitement, il existe un risque de surinfection

ON REGRETTE

La plupart du temps, l’érythème guérit en quelques jours sans médication. Mais cette affection bénigne entraîne souvent l’emploi de multiples crèmes…

BONNE NOUVELLE

La plupart des bébés sont atteints d’érythème fessier. Cette affection est tout aussi « commune »aujourd’hui qu’il y a 30 ans.

Cependant le nombre de cas graves d’érythème fessier du nourrisson ait diminué au fil du temps.

AGIR

OPTION 1 « ON N’EST PAS ECOLO MAIS ON EST CURIEUX ! »

-J’évite l’usage du savon pendant cette période delicate :certains savons et d’autres produits utilisés pour le nettoyage cutané (alkylsulfates…) peuvent être agressifs, même sur une peau saine.

-Si les fesses du bébé sont irritées, je les nettoie à l’eau tiède (éviter le savon pendant cette periode d’irritation)je la sèche en l’épongeant doucement (sans frotter) puis j’applique une crème à base d’oxyde de zinc(non parfumée)de type homéopathique après le changement de couche.

-Je pense à bien me laver les mains (et les mains de l’enfant) après chaque change pour minimiser les risques d’infection.

-Je vérifie que les couches ne sont pas trop serrées (empêchant l’air de circuler) et je porte attention aux marques (certaines couches sont moins irritantes que d’autres)

-Je change bien les couches dès qu’elles sont souillées (6 à8 fois par jour dans les 2 à 3 premiers mois/ 4 à 6 ensuite en moyenne)

-j’ajoute une protection supplémentaire dans la couche(de type »cotocouche »: coton hydrophile)

-J’évite l’utilisation de lingettes jetables « lavantes » surtout pendant cette période(elles contiennent de l’alcool, et autres substances irritantes)

-L’été je vérifie bien que le bébé boit suffisamment (sinon ses urines sont trop concentrées et ses selles trop acides)

-Je fais en sorte que l’enfant ait les « fesses à l’air » le plus souvent possible

OPTION 2 « ON S’MET AU VERT! «

-Je renonce à l’emploi de détergents agressifs : ex des»adoucissant «

pour le linge d’enfants ( nombreuses substances allergisantes)

(je peux parfumer le linge de l’enfant avec une eau florale d’oranger, une fois qu’il est étendu, si j’aime les parfums)

et j’opte pour une lessive écologique(marque de type ECOVER, SONETT,ETAMYNE DU LYS,BIOCOOP)dénuée d’agents agressifs, de parfums et colorants de synthèse(etc!)

-pour les fesses irritées il est possible d’appliquer(matin e t soir) du gel d aloe vera-avec un taux d aloe vera le plus proche de 100°/° (ex marque « Laboratoire des sources »)

-En prévention, les mères africaines utilisent du « beurre de karité » brut (extrait par pression à froid-pur-bio-equitable-de couleur jaunâtre et à odeur « forte »)qu’elles laissent fondre dans leurs mains pour enduire les fesses des bébés après le change et les protéger des érythèmes fessiers. On en trouve en France dans les magasins africains, mais nous avons nous la crème « au calendula » ou l’indémodable « liniment oléo calcaire », notre produit traditionnel local.

EXEMPLE DE MARQUE:

*Liniment marque GIFRER on ne connaît pas la qualité de l’huile d’olive mais il s’en tient à la recette originale(que deux ingrédient, pas d’additifs!)

*Liniment … »de chez nous » c’est à dire : fait maison!

OPTION 3 « ON ASPIRE AU MNIMALISME! »

«POTION MAISON POUR LES FESSES»(prévention et soins)

Cette préparation traditionnelle ne s’est jamais démodée !Notre pharmacien la vend toute prête ou nous la prépare avec l’huile de son choix(de notre choix si nous l’exigeons), mais nous pouvons aussi la faire nous même. Pour un petit prix, nous avons un produit de grande qualité,polyvalent- qui sert à soigner mais aussi à nettoyer les fesses (ou à nourrir la peau)

Recette simplissime ! LE LINIMENT (Oléo calcaire)

L’eau de chaux(ph basique) est dotée de propriétés antiseptiques et l’huile vegtale d’olive nourrit la peau et apaise les irritations

-Je mets des gants et dans un flacon stérilisé, en verre (opaque si possible),

je verse 50°/° d’eau de chaux (achetée en pharmacie*) ex de quantité : 50ml

-puis je verse 50°/° d’huile d’olive de 1ere pression à froid, non traitée (bio)-là encore:50ml-

-j’agite ensuite énergiquement pour que le mélange « eau dans l’huile » se fasse !(c’est ce qu’on appelle une « émulsion)J’agite bien avant chaque utilisation(se conserve 1 mois en moyenne)

RAPPEL

S’il est recommandé de porter des gants lorsque l’on verse l’eau de chaux pure (potentiellement irritante pour certains dans cet état) une fois les deux substances mélangées, on obtient

un produit très doux (histoire de chimie!)

ATTENTION !

Le liniment est un produit qui revient à la mode, on en trouve désormais dans les supermarché. Hélas, tout un tas d’additifs sont ajoutés (parfums, stabilisants, conservateurs douteux etc.)On leur préférera les liniments respectant la recette initiale (constituée seulement d’huile d’olive et d’eau de chaux!)

VARIANTES

-Pour le choix de l’huile, les huiles issues de « fruits à coques » sont à éviter pour les enfants allergiques (ex amande douce, noisette etc.). Le liniment traditionnel, à base d’huile d’olive, est hypoallergique, il est d’ailleurs de retour dans un grand nombre de maternités !

-Il est possible d’ajouter de l’extrait de pépin de pamplemousse comme conservateur

-ou d’épaissir la préparation, avec un peu de cire d’abeille bio etc(ex 2g pour 100g de liniment)

LES CROUTES DE LAIT

Elles ne sont pas jolies (forme de squames jaunâtres), sont fréquentes et parfois très irritantes, mais elles ne sont pas graves….On les trouve le plus souvent sur le cuir chevelu et le haut de la tête(font, sourcils, tempes). Elles apparaissent à cause d’une production trop importante de sébum(le signe d’une peau naturellement grasse chez les tout-petits)

BONNE NOUVELLE

C’est vrai, les étiquettes ressemblent à des hiéroglyphes Mais les « listes INCI » (en général écrite en anglais ou en latin et en petits caractères d’imprimerie !*) sont désormais obligatoires sur des produits relevant de la directive cosmétique et permettent à ceux qui font preuve d’obstination de savoir vraiment de quoi est composé le produit!

(*liste des composants marqués sur l’emballage ou le flacon dans l’ordre décroissant selon le % )

AGIR

OPTION 1 « ON N’EST PAS ECOLO MAIS ON EST CURIEUX ! »

-Les croûtes de lait s’enlèvent facilement, j’évite alors les crèmes à base de vaseline, (qui est un dérivé du pétrole)

OPTION 2 « ON S’MET AU VERT! «

-Autrefois les mamans les enlevaient avec…leur lait maternel

-Pour éviter qu’elles n’apparaissent : je passe une brosse douce dans les cheveux, tous les jours, sans retirer les squames s’il y en a

-Je renonce aux shampoings classiques et choisis plutôt un shampoing écologique contenant les bases les plus douces

EXEMPLE DE PRODUITS  :

*l’huile d’amande douce bio, marque Emile Noel

*une huile végétale bio (ex de tournesol)pour les enfants allergiques aux coques

OPTION 3 « ON ASPIRE AU MNIMALISME! »

«ANTI CROUTE DE LAIT »

Le soir après la toilette, j’applique un peu d’huile végétale bio et de première pression à froid : exemple, de l’huile d’amande douce, sur le cuir chevelu du bébé, que je masse.

Je laisse « poser » toute la nuit(ou moins). Le lendemain je rince. Je renouvelle l’opération tous les deux jours jusqu’à disparition.

ATTENTION si l’enfant est allergique, je choisis alors une huile d’olive AB

Les commentaires sont fermés.