-1-LE PRODUIT LAVANT

COMPRENDRE

La peau des bébés est d’une grande fragilité, elle nécessite un soin particulier.

En terme d’agressions, elle est soumise à l’humidité et au pH de l’urine, à l’agression des enzymes contenues dans les selles, aux frottements des couches, et aux produits d’hygiène « agressifs » utilisés. La qualité de l’eau potable est parfois elle aussi en cause (excès de calcaire responsable de rougeurs)Les produits détergents (comme leur nom l’indique !) éliminent les graisses de la peau, l’assèchent et favorise le développement de surinfections et d’allergies. La peau, immature, ne joue pas encore son rôle « protecteur » face aux agressions extérieures. « L’effet-barrière » ne sera effectif que vers 3 ou 4 ans…

Y VOIR PLUS CLAIR

A la naissance, la peau du bébé ne porte quasiment pas de germes. Puis c’est en 3 jours qu’une « colonisation » rapide de germes va se faire (un « écosystème » naturel se crée alors sur la peau).

Se laver est à la fois un « acte social » et un acte »sanitaire » (qui préserve la santé)

Mais- contrairement au petit enfant qui « crapahute » dès qu’il commence à bouger puis à marcher- le nouveau né, lui, ne se « salit » pas ! A la naissance, les glandes sudorales et sébacées ne fonctionnent pas vraiment. Le déficit de sueur empêche d’ailleurs une bonne régulation de la température du corps du bébé ; le bébé ne « transpire » donc pas comme nous.Une toilette des parties exposées suffit dans les premiers temps!(mains, visage, fesses, derrière les oreilles, plis inguinaux, nombril)Et il n’est pas nécessaire, non plus, de donner un bain quotidien : l’eau et pas seulement les produits, est asséchante pour la peau…

ON REGRETTE

Les produits cosmétiques enfants ne sont pas soumis à une Autorisation de Mise sur le Marché(AMM).Une directive européenne impose bien l’évaluation spécifique des cosmétiques destinés aux enfants de moins de trois ans, mais elle n’en définit pas les modalités…

IDEE RECUE

Non, les substances toxiques ne sont pas «tout aussi »dangereuses pour un enfant que pour un adulte:Un produit toxique l’est davantage pour un enfant car le rapport surface cutanée/poids du bébé est beaucoup plus important que chez l’adulte et parce que la peau des enfants est plus « perméable »

BONNE NOUVELLE

Fini (en principe!)le temps du cadeau empoisonné:la fameuse « mallette offerte »pendant 30ans en maternité…Après le cri d’alarme lancé par un groupe de médecins, chimistes, cancérologues(…)en 2008 les cosmétiques pour bébés distribués dans des mallettes (pleines d’échantillons gratuits de grandes marques)a été retirée !Elles contenaient en effet des produits potentiellement toxiques et le principe de précaution a été appliqué.

AGIR

OPTION 1 « ON N’EST PAS ECOLO MAIS ON EST CURIEUX ! »

- J’attends avant de donner le « 1er » bain…Il peut n’être donné qu’entre le 7e et le 15e jour, une fois que le cordon ombilical est tombé et cicatrisé

-Je donne le bain 1 jour sur 3 ou bien 1 fois par semaine maximum pour éviter d’asse cher la peau de bébé (avec les produits….et avec l’eau, souvent calcaire…)

-Si je choisis un produit lavant « classique » je l’utilise en toutes petites quantités et je veille à bien rincer l’enfant/ou/je dilue un poil de produit directement dans l’eau du bain et veille à bien sécher l’enfant

-je n’essuie pas la peau de bébé(je tapote, je ne « frotte » pas) avec du papier essuie tout car il contient de minuscules fibres de bois qui peuvent être agressives(recommandation valable aussi pour les mamans)

-J’évite les lingettes lavantes (très chargées en substances chimiques) et préfère la vieille formule « eau +produit » (à rincer), j’abandonne le gant (petit « nid à microbes »)

-Si je ne peux pas me passer de lingettes, je choisis des lingettes en tissu (lavables en machine)

-J’évite les savons classiques à »petits prix » et leur préfère les savons »purs » ou le savon d’alep

OPTION 2 « ON S’MET AU VERT! «

-Je peux préférer les eaux florales (d’oranger, de rose bio..) à la place du savon pour enrichir l’eau de la toilette

-Si je ne peux me passer de produit, je privilégie l’achat de produits biologiques (en vérifiant bien les composants-et avec certification…car la mode est au « naturel »…prudence!)je choisis par ex des savons « élémentaires »en priorité un savon « en barre »(composition épurée)et sans huile essentielle

savon d alep vrai(marque « Lauralep »par ex)

savon de lait d’ânesse neutre, bio(ex marque Cosmo Naturel de chez Gravier)

savon de type «ecologique(« ex Marque Rampal Latour)sans huile essentielle !

-Je privilégie : les serviettes et gants en coton biologique (ou coton de grand-mère), le coton hydrophile (bio et équitable)

-J’évite: les lingettes jetables « écologiques », je leur préfère les lingettes lavables(coton bio)achetées ou fait maison

-Si mon eau est trop calcaire : j’utilise de l’eau de source/j’installe un adoucisseur/ ou je filtre l’eau

-Si je tiens à avoir un produit sophistiqué je privilégie un savon liquide bio non parfumé avec des bases lavantes très douces(*)

-Je veille à ce que le produit ne contienne pas d’alcool ni d’huile essentielle dans l’idéal-

Prudence : Les éponges naturelles ne sont pas toutes semblables : si l’éponge animale est la bienvenue pour son étonnante douceur, l éponge loufa en revanche est tout à fait déconseillée pour les bébés et petits enfants(elle a une action exfoliante, inappropriée ici) !

Exemple de produits :

*Savon « pur (en barre)»marque LOGONA

*gel douche-shampoing « pur »-marque LOGONA

OPTION 3 « ON ASPIRE AU MNIMALISME! »

- »L’eau, ça lave »!…

- Je me passe de savon pendant les premières semaines ou les 1ers mois de la vie de l’enfant(je n ‘utilise que de l’eau chaude-seule ou enrichie)

« BAIN FLEURI»

Le bain du nouveau-né peut être enrichi d’une simple eau florale(1c à s)

Pour les plus grands : d’un peu d’amidon. Celui-ci a la propriété d’adoucir l’eau calcaire (les farines ou « crèmes de »sont adaptées aux peaux sensibles).

Je délaie 2 c.à café de farine de mais (ou de riz) bio dans un demi verre d’eau froide avant de l’ajouter à l’eau du bain(la couleur de l’eau devient un peu laiteuse). J’ajoute ensuite 5c.à soupe d’eau de fleur d’oranger bio

ATTENTION

-« L’eau de fleur »d’oranger est naturellement très douce. Il ne faut surtout pas la confondre avec l huile essentielle d’orange,qui est elle, très concentrée (pas d’huiles essentielles pour les enfants de moins de 6ans dans l’idéal)!

- »Au cas où »l’amidon de blé peut être évité pour les enfants (et les mamans) allergiques au gluten et remplacé par une farine de riz

RUSE

*Vous n’avez pas de thermomètre ? Tester la température de l’eau avec votre coude (plus sensible que la main). Le bain doit être tiède (37 degrés) avec une eau douce (non calcaire) dans une pièce qui fait environ 24°

REALISATION D UNE « SOLUTION SALINE MAISON»

et si je n’ai plus de sérum physiologique sous la main:

-Je dissous 2,5 ml de sel de qualité (1/2 c. à c)dans :240 ml d’eau de qualité bouillie et refroidie.

L’eau salée, à cette concentration, est à peu près identique à celle de notre corps(environ 9g par litre d’eau)

Les commentaires sont fermés.