-7 DEODORANT

COMPRENDRE

ON REGRETTE

Certains empêchent la sueur de perler (en bloquant les glandes sudoripares) alors que d’autres éradiquent les « mauvaises » odeurs en modifiant la flore naturelle de la peau. Tous sont agressifs s’ils sont utilisés au quotidien.

Sont mis en cause- en particulier- les sels d’aluminium(chlorhydrate), les parabènes (butyl, propyl, méthyl, éthyl paraben) le phénoxyéthanol, le talc, le triclosan, les PEG, les huiles et cires de silicone, les BHA et BHT, les parfums de synthèse…

IDEE RECUE

Non, la pierre d’alun ne serait pas dénuée d’effets indésirables il existe deux types de pierre d’alun, l’une est synthétique, l’autre naturelle. Certains pensent que les aluns (des 2) sont chimiquement inertes.Certains chercheurs pensent en revanche qu’ils libèrent aussi de l’aluminium – Dans le doute, il vaut mieux l’utiliser à titre occasionnel seulement.

BONNE NOUVELLE

Si de nombreuses lacunes apparaissent dans la législation actuelle, la nouvelle réglementation chimique communautaire appelée «  REACH « (Enregistrement, évaluation et autorisation des produits chimiques), nous donne bon espoir. Elle vient en effet modifier cet état de faits, en mettant en place une procédure exigeant-à terme- l’abandon et la substitution des substances dangereuses, en particulier celles qualifiées « d’extrêmement préoccupantes ».

AGIR

OPTION 1 « ON N’EST PAS ECOLO MAIS ON EST CURIEUX ! »

-Je choisis un déodorant contenant le moins de substances aggressives possibles(j’apprends à lire les étiquettes !)Je ne suis d’ailleurs pas obligée d’en mettre tous les jours…

-Pour les peaux irritées par l’épilation ou le rasage, je peux appliquer un soin apaisant (gel d’aloès par exemple) et attendre avant d’utiliser le déodorant

OPTION 2 « ON S’MET AU VERT! «

-Je privilégie une hygiène soignée et le recours à quelques « vieilles » recettes qui se substituent à l’arsenal chimique moderne(argile blanche surfine),plantes (extraits de rose, hamamélis, sauge…)

-Je choisis des déodorants bio (marques engagées telles que LOGONA)

-J’évite les déodorants de type aérosol (exposition importante par inhalation)

OPTION 3 « ON ASPIRE AU MNIMALISME! »

« DÉODORANT DE GROSSESSE »

-S’il est possible de se fabriquer des déodorants maison, la plupart intègrent de l’alcool ou des huiles essentielles, tout à fait déconseillés pendant la grossesse (et en particulier les premiers mois)

-La pierre d’alun (connue sous le nom de Potassium alum)étant mise en cause actuellement, elle est à utilisée de façon occasionnelle seulement !

-les eaux florales ou « hydrolats » (rose, lavande, sauge, romarin…)dont le parfum reste doux, par contre, semblent être les seules alternatives naturelles, sérieuses, qui puissent être proposées ici….

Les commentaires sont fermés.