Introduction

Introduction

Ma recherche initiale avait été motivée par un sentiment de déception, doublé d’indignation, quand j’ai découvert qu’il fallait détricoter mes croyances! Quand j’ai réalisé que les produits que j’utilisais, au quotidien, n’étaient pas « inoffensifs »pour la planète, ni pour ma santé! Car j’utilisais, en toute confiance, et « comme tout le monde », des produits d’entretien classiques, conventionnels. Mais au fil des lectures et des prises de conscience, j’ai décidé de modifier mes petites habitudes. En achetant des produits ménagers dits « écologiques » en supermarché dans un premier temps. Puis en les choisissant ensuite dans des magasins spécialisés en « bio » (dont les produits  avaient, à mon gout, des cahiers des charges plus sérieux). En les fabriquant moi-même au final, pour conjuguer esprit du « jeu », souci écologique et souci d’économies!


Mon parti-pris est aujourd’hui de « bouder » les détergents conventionnels. Mais pour ce qui est des détergents (dits) »écologiques »que j’appelle « émergents », il me semble que c’est un grand pas en avant même si, à mon sens, les grandes surfaces pourraient aller « bien plus loin »… La conjoncture actuelle fait qu’un nombre croissant de produits de qualité « aléatoire »se positionnent aussi dans le champ du « naturel ». Pour cette raison, je pense qu’il est nécessaire d’apprendre à les reconnaître, les éviter, pour privilégier plutôt les fabricants soucieux de notre santé et de la préservation de l’environnement (dont nous dépendons).

Il m’a fallu quelques années pour prendre du recul face à mes pratiques d’autrefois et pour décider de témoigner, en simple citoyenne, sans légitimité particulière, puisque je ne suis pas une « experte ». C’est parce que les ouvrages de vulgarisation scientifique sur la question m’ont tant manqué pendant mes recherches et parce que j’ai réalisé qu’il existe aujourd’hui un enjeu sanitaire induit par ces produits (je pense en particulier aux enfants*) que je me suis jetée à l’eau pour l’écriture de ce livre là… Face au casse-tête des étiquettes (à lire à la loupe), aux signes et appellations barbares, j’espère contribuer ainsi au long travail de décryptage qui est amorcé…et aider chacun à choisir en « connaissance de cause ».

Les commentaires sont fermés.