2/ Nid d’ange

-2-NID D ANGE (Literie)

COMPRENDRE

ON REGRETTE

Si d’un coté le recours aux substances anti bactériennes s’est généralisé en vue de minimiser les allergies, paradoxalement, de l’autre, il est aujourd’hui responsable de problèmes de santé (dont de nouvelles allergies !) Le benzène et le formaldhédyde(COV) sont des substances cancérigènes, allergisantes, très présentes dans nos logements (matériaux de construction, mobilier…). Etant donné que les bébés passent la majeure partie de leur temps dans leur chambre (une vingtaine d’heures par jour) et que leur système immunitaire n’est pas encore complètement développé, il est important de veiller à ce qu’elle soit la plus saine possible. On déplore la présence de phtalates(pvc), polyuréthane, toluène, styrène, dans les mousses de synthèse des matelas , les vernis et finitions toxiques(des lits) ; les nombreux traitements infligés aux textiles(ignifugeants et autres), ou le recours au pyréthrinoïde (insecticide toxique) pour l’aspersion du linge de maison notamment. Tout cela fait malheureusement du « petit nid douillet » de bébé un environnement potentiellement toxique.

Y VOIR PLUS CLAIR

Fin 19e, un nouveau dispositif vint révolutionner le sommeil :c’est le fameux ressort (puis le sommier)qui vont rendre le matelas encore plus confortable. En 1929, le premier «Dunlopillo » arrive (premier matelas en latex). Rapidement, avec les progrès de la chimie de synthèse, le latex sera de moins en moins naturel. A partir des années 80, la pétrochimie l’emporte :c’est le polyuréthane (mousse synthétique)qui se décline désormais.

IDEE RECUE

Non, les « matelas verts » ne sont pas si verts que ça!Pour beaucoup, ils affichent etre fabriqués avec diverses « mousses écologiques » à base de soya(« mousse de soya »), « mousses à bases de plantes » ,« mousse bio »etc.Mais moins de la moitié de leurs matériaux sont en fait « écolo», et ils contiennent aussi, en général, du polyuréthane !

BONNE NOUVELLE

Le « PNSE 2 » est le2e « Plan National Santé-Environnement »Il s’efforce de poser des diagnostics inexistants jusqu’ici et de répondre aux interrogations des français sur les conséquences à moyen terme de l’exposition à certaines pollutions de l’environnement.

AGIR

OPTION 1 « ON N’EST PAS ECOLO MAIS ON EST CURIEUX ! »

-Si j’achète un lit classique, je ne l’achète pas avant le 4e mois e grossesse de la maman et surtout je prends le temps de le faire« dégazer » dehors quelques semaines (en le plaçant dans un endroit peu fréquenté quelques mois avant l’arrivée du bébé :relargage de gaz toxiques)

-Si je tiens au plastique j’évite le PVC, et je privilégie le polyéthylène « de classe alimentaire »qui est une solution plus sécuritaire pour protéger les matelas de l’humidité et de la moiteur.

-Je ne dors pas avec mon téléphone portable sous l’oreiller(encore moins si j’ai un « cododo »)

OPTION 2 « ON S’MET AU VERT! «

-Je choisis un matelas futon (laine)ou encore un matelas rembourré avec 100°/° de fibres organiques naturelles, comme le coton certifié biologique (ou Organic en anglais).Et qui a été traité avec un produit ignifuge non toxique à base de substances naturelles Il est possible de trouver un matelas pour lit de bébé sans aucune imperméabilisation. Il sera important alors de placer plusieurs coussinets de protection (en laine par exemple/lavable) entre les draps et le matelas afin d’absorber les « accidents ».

-Pour les grands enfants, je privilégie les couettes et oreillers en duvet (plumes), en balle d’épeautre …Les draps en coton bio, en lin ou en chanvre(éviter les viscoses, dont la « viscose de bambou »)

-Pour les tissus je me réfère aux labels standards du textile :

*EKO, GOTS, Ecocert pour le coton biologique.

*Le label Öko-Tex garantira un produit exempt substances toxiques(ou en contenant très peu). Ces substances qui auraient pu se glisser lors des opérations de lavage ou de teinture.

-Attention aux enfants allergiques : bien que naturels, le latex(qui existe aussi en synthétique), ou la laine(ou le type de traitement qui lui est infligé) , peuvent ne pas convenir à certains enfants. L’alternative la plus sécuritaire reste le coton certifié biologique.

-Je privilégie les marques engagées telles que ARDELAINE……..

-je donne une couette/oreiller seulement après deux ans (turbulette auparavant)

OPTION 3 « ON ASPIRE AU MINIMALISME! »

-La version « minimaliste »invitera à la réalisation d ’un kit Literie fait maison ou à la récupération de matières nobles d’autrefois(draps de coton, lin, chanvre etc) dormant au fond des placards de nos grand mères et grands tantes…et qui seront retravaillés avec créativité, faute de moyens…

-Pour ceux qui souhaitent investir dans des textiles de grande qualité, les choisir 100°/° bio (avec labels d’aujourd’hui).

 

Les commentaires sont fermés.