le Livre

A Fleur de Peau

 

Pour l’arrivée de mon enfant,

pas de polluant à la maison.

 

Lætitia ROYANT

 

CET OUVRAGE A RECU LES SOINS DE SPECIALISTES

-Agathe Roos, qui exerce en tant qu’Auxiliaire de Puériculture dans le service de maternité de l’hôpital de Bayonne. Elle est, par ailleurs, Consultante en lactation(formée IBCLC: formation internationale d’accompagnement à l’allaitement) et Aide soignante. A titre personnel,    elle est maman de 4 enfants.

-Dr Weissmann et

-Dr Farbos, scientifiques de l’environnement du HSEN à Bordeaux

-Olga Diarté, Consultante Santé-Bâtiment (Master RISEB: Risques en santé dans l’environnement bâti)au Pays Basque

-Maritxu Sarramagnan, Diététicienne et Formatrice en nutrition en Gironde

Le partage des données permet à chacun de choisir en connaissance de cause!

Cet ouvrage est le fruit de nombreuses recherches et d’échanges.

Ma route est jalonnée de personnes-ressources et je tiens à remercier, aussi :

-Marie-claude et Josiane Elissalde, assistante maternelle

-Thérèse Aguirre, couturière( entre autres !)

-Bruno Gouttry, spécialiste des peintures écologiques, auteur

-Moutsie, formatrice dans l’utilisation des plantes, auteure

-Sylvie hampikian, experte en toxicologie, auteure

-Swany Pourquié, maman « écolo »

-Anne Marie Royant, pour la correction de « forme »du livre (ainsi que le prêt indispensable d’outils informatiques)

-et tous ceux qui ont témoigné de leur expérience familiale ou personnelle.

A

*Anabelle, qui a accouché à la maison en chantant, en chanteuse !

(et qui fut la première à mettre sur ma route des « trucs » bio)

*Toutes celles et ceux qui ne savent pas comment« faire autrement »…

MISE EN GARDE

Ce recueil vous donnera des indications pour agir mais ce n’est en aucun cas un guide médical. Il ne remplace pas l’avis d’un médecin! L’auteure décline toute responsabilité relative au mauvais usage de l’ouvrage.

Ce livre est auto publié pardon pour les fautes qui nous auraient échappées !

SOMMAIRE

Remerciements

Mise en garde

Sommaire

Préface

Introduction

I.QUELQUES REPERES

*COMPRENDRE

-L’état actuel des connaissances

-L’habitat pollué

-La vulnérabilité particulière de l’enfant

-La sensibilité de la femme enceinte et de la femme allaitante

*AGIR:Plan d’action !

II.CARNET PRATIQUE

*Chambre d’enfant (déco et ameublement)

*Nid d’ange (literie)

*Garde robes (textiles, linge)

*Petites gamelles et compagnies (vaisselle et alimentation)

*Fée du logis (produits d entretien)

*Activités du mercredi (objets fétiches, jouets, jeux et loisirs)

-1-LES MAMANS

-Produit lavant

-Shampoing

-Dentifrice

-Crèmes et lotions

-Produits dépilatoires

-Parfums

-Colorations des cheveux

-Produits bain

-Soin des seins

-2-LES BEBES ET LES ENFANTS

-Produit lavant

-Produits pour le nez, les yeux, les oreilles

-Shampooing

-Crèmes et lotions

-Dentifrice

-Crème solaire

-Petites recettes pour petits maux

III.BOITE DE PANDORE (RETROUVER SON LATIN)

-Connaître les « gros mots »!(liste noire: des substances chimiques problématiques)

-Risques d’exposition professionnelle (et sigles à repérer)

-Des réponses aux questions compliqées!

-Savoir: quelques définitions à la loupe( savon(s), bases lavantes synthethiques, aloé véra, liniment, karité, eaux florals, huiles végétales, huiles essentielles, eau « douce »)

-Savoir faire: une infusion, stériliser le matériel

-Dans la jungle des logos: le point sur les labels »naturels »(et « fausse mention »)

-Où acheter du bio?

-A quel prix (tableau de relevé de prix)?

-Comment agir, citoyennement?

-Repérer les spécialistes de la question

-En savoir plus: bibliographie

« Le moins, c’est le mieux»   A.C ZIMMER


INTRODUCTION

En enquêtant ces dernières années sur le « pourquoi du comment », j ai glané,  tout un tas d’informations qui ont entraîné une modification dans ma façon de vivre!

Et qui m’ont amené petit à petit à passer des produits « conventionnels » aux produits « bio »et aux produits « faits-maison ».

Cette dynamique de changement s’est imposée d’elle-même, au fil des compréhensions et des prises de conscience.

A chaque naissance, dans mon entourage, j’avais envie de partager l’essentiel mes découvertes en quelques phrases.

Mais chaque fois je me suis demandé comment « alerter » sans pour autant « terroriser », comment informer sans « parler latin »…

J’avais en tête l’idée de ce recueil. Très simple : »minimaliste »

Je le voulais « pratico-pratique ».

Survolant les enjeux.

Indiquant des pistes d’alternatives.

Le voici aujourd’hui abouti !

Grâce au soutien d’ Agathe Roos

(qui exerce au quotidien dans le domaine de l’accompagnement à la  naissance) sans qui ce livre n’aurait peut être pas pu « voir le jour »…

Lætitia Royant, printemps 2012

 

AVERTISSEMENT

Ce recueil est, volontairement, un ouvrage « épuré « !(*)

Il exclut, largement, les huiles essentielles!

Non pas qu’elle n’aient pas d’intérêt, elles me passionnent, mais elles n’ont pas leur place ici pour les soins des mères enceintes, allaitantes, et des nouveaux-nés…

Par expérience, je sais qu’un grand nombre de personnes les découvrent avec enthousiasme et « font n’importe quoi »… Les confondant, sans discernement, avec les produits homéopathiques.

Ignorant qu’il faut environ 50 kg de plantes pour créer 1 seule goutte d’huile essentielle….

Oubliant qu’à trop s’amuser avec leurs irrésistibles parfums on peut « se faire mal »…

Et que l’on contribue malgré nous à l’affaiblissement de leurs vertus thérapeutiques(puisqu’on incite les virus à devenir bio-résistants …)

UN PRINCIPE DE PRÉCAUTION…

Si l’utilisation de certaines huiles essentielles est acceptable, « en théorie » à partir du 2ème ou troisième trimestre de la grossesse, mieux vaut pourtant s’en abstenir totalement car certaines ont des effets hormonaux, ou stimulent les muscles utérins, pouvant provoquer un avortement, avoir des effets tératogènes, mutagènes etc !

(De plus, nos connaissances sont encore très limitées …)

Il ne s’agissait pas non plus-dans ce recueil -d’accumuler le maximum de recettes etc.

Mais plutôt de pouvoir survoler les questions dans leur ensemble.

De « picorer » les éléments nécessaire à l’amorce d’un changement, sans décourager.

Et-accessoirement-de permettre une certaine prise de conscience : réaliser qu’il y existe des choses élémentaires, toutes simples, qui répondent à la plupart de nos problématiques !

Cette démarche « minimaliste »invite à éviter l’écueil de la nouvelle écologie : …celle que je redoute : une « écologie de consommation» !

Bonne lecture…

(*)Ceux qui veulent -comme moi- »chercher la petite bête »trouveront des réponses à leurs questions dans le dossier des pièces annexes (qui permet de comprendre le « détail technique

Les commentaires sont fermés.